8ème lettre de nouvelles du missionnaire Jonathan Wauthier

"Il n’y a là ni Grec ni Juif, ni circoncis ni incirconcis, ni barbare ni Scythe, ni esclave ni libre ; mais Christ est tout et en tous. Ainsi donc, comme des élus de Dieu, saints et bien-aimés, revêtez-vous d’ardente compassion, de bonté, d’humilité, de douceur, de patience." Colossiens 3:11-12

 

Rédigée le jeudi 5 janvier 2017

 

Chers frères et sœurs,

Je suis heureux de vous écrire à notre rentrée de voyage avec le frère Jean Marc. (C’est celui qui a la casquette sur la photo).

Arrivée sur Bitkine ;

Nous somme parti sur Bitkine pendant une semaine pour y faire des visites, et y partager l’évangile avec la population essentiellement musulmane.

Nous remercions le Seigneur pour les cœurs qu’il a touchés pendant ce séjour, nous avons commencé par effectuer des visites dans les familles que j’avais déjà rencontrées lors de mes précédents séjours, les familles nous ont bien accueillis et étaient assez réceptif au message de l’évangile, même si nous avons au départ eu beaucoup d’oppositions, les cœurs se sont merveilleusement ouvert à la parole de Dieu.

Nous avons distribué dans les familles et sur le marché, des traités et des cartes mémoire contenant la parole de Dieu en Français, ainsi qu’en Arabe, nous avons rencontré une fille anciennement musulmane qui c’est converti au christianisme en ramassant un traité évangélique qu’elle avait trouvé en balayant la cour de son école des années auparavant, le message du salut que le traité contenait a touché son cœur, cette nouvelle nous a encouragés, il est bien vrai que Dieu parle tantôt d’une manière, tantôt d’une autre.

Une rencontre conduite par le Seigneur ;

Nous avons rencontré le deuxième jour des jeunes de l’église, qui servaient le thé dans un centre de formation professionnel chrétien, nous leur avons distribué de la littérature biblique puis ils nous ont gentiment accueillis à prendre le thé et  à manger avec eux le troisième jour, lors de nos conversations, certains jeunes se sont mis à pleurer car la plupart d’entre eux vivaient dans le monde et avaient des mauvaises vies.

Ils faisaient bien pourtant partie de l’église Evangélique de Bitkine, mais comme beaucoup de gens au Tchad, ils ne connaissaient du christianisme seulement une religion, une culture, une tradition qui ne pouvait combler leurs cœurs souffrants, ils cherchaient le bonheur en vain dans les choses de ce monde, tous les plaisirs qu’ils ont goutés dans le monde les ont laissés encore plus vides et plus tristes, ils ont accepté avec joie de recommencer une nouvelle vie avec le Seigneur Jésus-Christ en abandonnant leurs anciennes vies, nous avons donc commencé ensemble un petit groupe de prière et de partage biblique.

Ce groupe continue depuis notre départ avec le pasteur Noé, nous l’avons rencontré à Bitkine, c’est un nouveau pasteur qui est arrivé récemment dans la région, il a réellement le désir de servir et de s’impliquer auprès des jeunes dans l’église, ce qui est un encouragement pour nous, car tellement des jeunes à l’église sont lié par le péché et la vie du monde, nous lui avons donc présenté avec joie les jeunes qui ont été saisie par l’amour du Christ, en effet ils se sont données à Dieu avec des pleurs et des regrets, mais aussi une profonde joie, la joie véritable qui vient de Dieu, une vraie repentance.

Nous avons ensemble visité certains amis de ces jeunes dans leurs maisons pour leur parler du seul qui connaît leurs problèmes et qui peut guérir leurs cœurs brisés, nous prions pour que ce groupe puisse être une lumière dans cette ville et apporter l’amour de Dieu aux autres.

Nous avons avec ce groupe de jeunes organiser un club d’enfant l’avant-dernier jour de notre séjour, la plupart des enfants étaient musulmans, nous avons fait des jeux ensemble, partager des bonbons, puis raconter l’histoire biblique du fils prodigue qui les a beaucoup touché, car ils n’ont pas cette image dans l’Islam d’un Dieu aimant et proche d’eux.

Les enfants sont revenus le lendemain pour un nouveau club mais nous étions trop épuisé pour refaire un club avec eux, il fallait aussi que nous disions au revoir à nos nouveaux amis et frères et sœurs en Christ.

Nous espérons un jour y retourner pour continuer à encourager nos frères et sœurs dans leur marche chrétienne avec Dieu, car ils auront beaucoup de persécutions dans cette région du Tchad ouverte en apparence, mais hostile à l’évangile en réalité, nous remercions le Seigneur de s’être révélé dans la vie de ces jeunes.

Le bon berger va à la recherche de ses brebis qui se sont perdus ;

Nous parlons souvent dans la mission des peuples non atteints par l’évangile, mais nous croyons qu’il y a beaucoup de brebis égarées en perdition dans nos églises qui n’ont pas encore véritablement rencontré le Seigneur, à l’exemple de Jésus notre maître, nous allons à leur recherche afin qu’ensemble nous puissions grandir avec Dieu dans l’amour, et annoncer la vérité aux peuples non atteints par l’évangile.

Je crois que l’évangélisation des âmes perdues est vraiment importante dans la mission, mais l’édification des saints l’est tout autant, car la Bible nous appelle à former un seul corps sans aucune barrière raciale, ethnique ou organisationnelle, Dieu veut faire paraître devant lui cette église glorieuse, sans tache ni ride, ni rien de semblable, mais sainte et irrépréhensible, ce qui sera un témoignage pour les gens du monde, afin qu’ils sachent que nous somme les disciples de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ. Ephésiens 2 verset 10 à 22 ; Ephésiens 5 verset 27 ; Jean 13 verset 35.

Remerciements et sujets de prières ;

Nous sommes bien rentré à N’djamena, le mardi 3 janvier, ce qui est un peu plus tôt que prévu, car Jean Marc devait reprendre son travail, merci pour votre soutien et vos prières pour ce voyage, elles nous sont précieuses ici au Tchad.

Nous allons reprendre avec le projet Reflets d’Espérance nos activités auprès des enfants de la rue la semaine prochaine, ainsi qu’individuellement nos divers engagements avec les églises, les clubs d’enfants, l’évangélisation dans la rue, le porte-à-porte avec la cmm (Christ de maison en maison), le stand biblique, et éventuellement des visites dans les prisons et les hôpitaux si le Seigneur nous le permet, car nous ne sommes pas au Tchad pour vivre dans l’activisme, mais pour croître dans la connaissance du seul vrai Dieu. Jean 6 verset 29.

Merci de prier pour ce groupe de jeunes à Bitkine qui a reçu la parole, ainsi que tous les autres jeunes de cette ville qui ont tant besoin de connaitre l’amour véritable, peu importe leur religion ou tradition, le Seigneur est le seul qui peut les rendre heureux.

Merci également de prier pour tous les enfants musulmans et ceux de l’école coranique, ils ont des vies très difficiles qui ressemblent de près à ce que les enfants de la rue vivent au quotidien, prions que ce qu’ils ont écouté pendant notre séjour puisse rester dans leurs cœurs, et porter du fruit dans leurs vies.

Prions que Dieu nous guide et nous conduise dans toute sa volonté parfaite, afin que nous ayons comme seul but de vivre pour lui et en lui.

Que le Dieu et Père de notre Seigneur Jésus-Christ vous bénisse abondamment, et vous comble de tous ces bienfaits en cette nouvelle année qui commence.

Avec toutes mes affections fraternelles.

Votre frère Jonathan

 

Jonathan